Grippe et Gastro, Vade Retro – Comment les éviter avec les bons gestes

C’est la période des épidémies de grippe et de gastro. Rien que d’écrire le second j’ai déjà mal au ventre. J’avais fait un article sous forme de lettre de « non amour à la gastro » sur le blog. Aujourd’hui j’évoque à nouveau le sujet pour te donner quelques conseils afin d’éviter les microbes et passer à travers l’épidémie.

Les bons gestes pour éviter la grippe et la gastro

Attention je ne te promets pas l’immunité, mais seulement des conseils qui pourront compléter tes connaissances et mettre toutes les chances de ton côté pour éviter grippe et gastro.

Nettoyer les surfaces à risque

Les virus de l’hiver sont costaud alors mieux vaut nettoyer régulièrement ! Le virus de la grippe qui s’échappe au moment où on éternue est capable de rester virulent pendant 2 jours à la surface d’un plan de travail, ou d’un bureau… Alors pour la gastro, je ne t’en parle même pas, car ils sont encore plus résistants et peuvent survivre jusqu’à 7 jours. 

On nettoie régulièrement les poignées de porte, la table, plan de travail, la cuvette des toilettes et le lavabo avec de la javel lorsqu’on a des malades à la maison;

On limite le contact physique

C’est la base tu me diras. Mais parfois les personnes ne présentent pas encore de symptômes peuvent déjà être contagieux. Alors on dit bonjour de loin et on évite les bises, car on est contagieux la veille des symptômes !

Même au bureau, on évite de se serrer la main en période d’épidémie.

On se lave les mains

On savonne au moins 30 secondes et on frotte le bout des doigts, entre les doigts, l’extérieur des mains et des poignets. Oui oui à fond comme si tu étais un chirurgien 😉 Puis on rince 10 secondes. On fait ça quand on rentre à la maison, après les toilettes, avant de faire à manger et quand on a été en contact avec une personne malade.

Si tu n’as pas la possibilité de te laver les mains, la solution hydroalcoolique est ton amie 😉

On couvre le nez dans les transports en commun

Il n’est pas rare de croiser des personnes qui toussent ou éternue sans se soucier de ces voisins. Alors on prend les devants et on couvre son nez avec une écharpe ou un mouchoir en papier, dans les transports pour ne pas risquer d’attraper des microbes. 

Aucune garantie de barrière, mais c’est toujours un filtre qui pourra réduire les risques de contamination malgré tout.

Bien dormir la nuit

Et si, ton sommeil a un impact sur ta résistance aux microbes. Le sommeil serait essentiel au bon fonctionnement du système immunitaire. Une étude publiée en 2015 a montré que des personnes qui dorment moins de 6h par nuit étaient près de 4 fois plus nombreuses à attraper un rhume que celles qui dorment plus. Truc de dingue tu trouves pas ?

Alors on ne résiste pas, au vas au dodo dès qu’on commence à piquer du nez 😉

On sèche ses mains à l’air libre

Le virus de la gastro-entérite se transmet par les mains surtout après un passage aux toilettes. Pas très glame tout ça tu me diras. Mais pour éviter tout risque de contamination, on se sèche les mains à l’air libre ou on utilise un essuie-tout à usage unique dans les lieux collectifs. Et petit conseil, ferme le robinet avec un essuie-tout 😉

On ferme les poubelles

Les mouchoirs usagés plein la poubelle sont des sources de microbes. Ces microbes se propagent dans l’air et risquent de nous contaminer. Alors on ferme la poubelle pour éviter ça.

On mange des fruits et légumes

Comme toujours manger mieux et surtout des fruits et des légumes aide l’organisme à construire ses défenses contre les bactéries et virus. On privilégie les aliments riches en vitamine C. 5 portions de fruits et légumes par jour suffisent à couvrir les besoins journaliers.

On aère la maison

Même s’il fait froid dehors, on ouvre les fenêtres pour faire circuler l’air. Minimum 15 minutes pour que l’air soit renouvelé. Des chercheurs auraient démontré que la toux et les éternuements provoquent des nuages gazeux dans l’air. Ces derniers resteraient en suspension dans l’air, c’est pourquoi il est important d’aérer les pièces.

Il faut bouger

Pratiquer une activité physique comme le vélo, la marche ou la course pendant 30 à 45 minutes, 5 jours de la semaine diminuerait le risque d’attraper une infection respiratoire. Dès maintenant, marche d’un bon pas, pédale ou profites-en pour faire une activité physique qui te permet d’être légèrement essoufflé même l’hiver.

 

Te voilà maintenant paré, tu devrais réussir à échapper aux vilains microbes

 

13 Commentaires

  1. Punaise depuis que je suis enceinte j’accumule … grippe Gastro rhino … la j’ai une toux qui ne veut pas me lâcher … quelle galère !

  2. Hello
    On a toujours évité la grippe et la gastro lorsque mes enfants étaient petits.
    Alors pourvu que ça dure !
    Le mieux dans les transports est le port du masque pour éviter la contamination. Cela se fait en Asie mais en France, c’est encore peu courant.
    Belle journée

  3. C’est vrai qu’en ce moment, c’est la grosse galère. Au travail, je rencontre que des gens malades, qui prennent bien soins de me tendre la mains…. pas facile de tout appliqué les conseils, mais, c’est exactement ce qu’il faudrait faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.