La discipline positive : l’art d’éduquer nos enfants avec bienveillance et fermeté

As-tu déjà entendu parler de la discipline positive ?

Et pourtant, cette pratique ne date pas d’hier. À la maison, tout comme à l’école, cette pratique est recommandée. Adieu les punitions et bonjour l’autonomie. Je te rassure, ce n’est pas une approche libéraliste. Voici un article pour t’aider à y voir plus clair.

La discipline positive, qu’est-ce que c’est ?

Dès qu’on parle d’éducation, les idées divergent sur la manière de le faire. Mais je pense qu’au fond, on ne veut que le bien de nos enfants. Parmi les méthodes éducatives probantes, la discipline positive rencontre un vrai succès. Mais pourquoi et surtout comment ?

La fusion parfaite entre la bienveillance et la fermeté

Je ne sais pas toi, mais je trouve qu’il est parfois difficile de trouver le juste milieu dans l’éducation. Parfois, on peut paraître trop laxiste. Il y a des jours, on devient plus sévère. Il faut dire que les enfants ne savent plus où donner de la tête. Je pense qu’il faut commencer par s’approprier la psychologie positive pour enfin voir l’éducation du bon côté.

C’est dans le but de créer une démarche plus souple que la discipline positive a vu le jour. On a toujours eu cette image de la discipline associée aux punitions et aux règles édictées. Tu prends vite conscience que cette forme de l’éducation ne peut que détériorer les relations entre les parents et les enfants. À l’inverse, la discipline positive incite au dialogue et à la valorisation des besoins de chacun. Les règles, il y en a, mais on les crée ensemble !

Je n’apporte là aucun jugement, chacun fonctionne comme bon lui semble. Je voulais juste présenter ce type de discipline qui me convient et me corresponds. Je me suis naturellement retrouvé dans les grandes lignes de la discipline positive, et c’est dans naturellement que j’ai agis ainsi avec mes 4 enfants. En étant à leur écoute, en cherchant à répondre à leurs besoins en les encourageant …

Les 3 piliers de la discipline positive

La discipline positive, c’est toute une philosophie de vie à acquérir petit à petit. Elle prône notamment :

• Le respect et l’encouragement
L’enfant a besoin de se sentir valorisé dans chacune de ses actions. Avant toute chose, les parents doivent montrer le bon exemple. L’empathie, la compassion, la politesse…, ce sont des choses qu’on fait naturellement, donc, ça ne devrait pas être trop difficile.

• Les compétences sociales
Il faut apprendre à chaque enfant à vivre avec les autres (la famille, les copains de classe, l’entourage). C’est d’autant plus recommandé lorsque tu as un enfant unique ou que tu es en monoparentalité. La coopération, l’honnêteté, le respect des autres et le contrôle de soi, voilà des qualités à forger dès le plus jeune âge.

• L’estime de soi
Pour développer son autonomie, chaque enfant a besoin d’avoir confiance en lui. Pour y arriver, il a grandement besoin de l’aide de ses parents. Il est alors judicieux de connaître les capacités de nos enfants et leur apprendre à les approfondir.

La discipline positive au cœur de la méthode Montessori

La pédagogie Montessori est, je pense, la discipline positive la plus répandue à travers le monde. Tu peux d’ailleurs trouver beaucoup d’écoles qui s’inspirent de cette méthode. Cette idée de « positiver » l’éducation a fait ses preuves jusqu’à maintenant. Tu n’as pas forcément besoin d’inscrire ton enfant dans ces écoles spécialisées. Je te donne ici quelques conseils qui pourront sûrement te servir dans la vie de tous les jours.

Avec les grands je regardais de loin Montessori en appliquant quelques nuances sans trop approfondir. Mais là avec les pingouins c’est différent. J’ai plus de temps, je me sens plus détendue et je suis prête à aller plus loin dans la pédagogie de Marie Montessori. Je me documente sur le sujet et j’essaie de l’appliquer à la maison à travers des rangements adaptés, des jouets en bois bien pensés…

La discipline positive à la maison

Pour faire simple, la pédagogie Montessori vise à construire un environnement sûr et respectueux de l’enfant. Il s’agit avant tout de renforcer les comportements positifs. Lorsqu’un enfant fait des bêtises, d’habitude, la première réaction est de le punir ou le gronder. Dans le principe de la discipline positive, on l’encouragera à rectifier ses erreurs et à l’orienter vers une autre alternative d’activité.

Il faut donc adopter une attitude positive face à l’enfant. Cette attitude se traduit par les mots et les actes. C’est un travail au quotidien, mais je peux te dire que ça aide vraiment. Je propose d’ailleurs des activités sur la pédagogie Montessori que tu pourras faire avec ton enfant. Ce sont des choses simples, mais qui ont vraiment du sens.

Une chose est aussi à savoir : la méthode Montessori, et notamment la discipline positive, doit considérer l’âge de chaque enfant. Pour les tout-petits, il faudra plus de patience. Vers 7 ans, les enfants comprennent plus facilement les instructions qu’on leur donne.

Pour te donner un exemple concret, Mr Loulou est tête en l’air s’il renverse son bols de cacao au lieu de lui sauter dessus et de l’engueuler parce que OUI je serais en colère, que je vais devoir nettoyer, que je n’ai pas envie, pas le temps… Je vais plutôt lui expliquer pourquoi je ne suis pas contente, qu’il doit faire plus attention, et lui demander de m’aider à nettoyer. Il a 6 ans et il est en mesure d’assumer ses bêtises. C’est donc ainsi, que le parent accompagne à tout âge l’enfant à être autonome sans frustration.

Approfondir la discipline positive

À travers cet article, je te partage l’essentiel à savoir sur la discipline positive. Si tu souhaites approfondir le sujet, je te conseille le livre de Jane NELSEN « La discipline positive ». Il a connu un succès mondial.

Dans cet ouvrage, tu pourras bénéficier de plus de conseils sur la manière d’éduquer tes enfants dans une ambiance sereine et surtout sans culpabilité. Il y a notamment des anecdotes et des histoires intéressantes. Jane NELSEN y raconte même son parcours avec ses propres enfants. Ça vaut vraiment le coup de lire.

Pour te donner une petite idée du contenu, le livre développe notamment :

  • La nécessité d’inclure les enfants dans la recherche de solution
  •  Le sujet de la punition : efficace dans l’immédiat, mais pas sur le long terme
  •  Les bénéfices de l’encouragement face aux compliments

En lisant cet ouvrage, je me suis rendu compte que j’appliquais déjà naturellement plusieurs principes. Je pense que nous sommes nombreux dans ce cas sans nous en rendre compte. Mais le lire m’a conforté dans mon choix d’éducation, et dans les choses que je mettais en place avec mes enfants. 

D’une manière générale je pense que nos enfants ont besoin d’un cadre et avec des limites. Le tout est de ne pas simplement les imposer, mais de les expliquer, pour qu’ensemble enfant et parents puissent avancer de manière positive. D’après moi, le juste milieu entre les deux extrêmes se situe juste là.

Ce n’est pas facile d’être parent. On fait de notre mieux pour donner à nos enfants la meilleure éducation qui soit. L’important, ce n’est pas d’être parfait, mais de rester positif.

Que penses tu de ce type d’éducation ? Es-tu le parent cool ou le parent plus ferme ?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.