Planète Vegane d’Ophélie Véron {Lecture}

Voici un des derniers livres que j’ai lu. Bien que je lise peu en ce moment en dehors des livres de recettes, j’ai dévoré cet ouvrage. À la base c’est une collègue qui m’en a parlé et m’a donné envie de le lire. Non pas pour changer ma façon de m’alimenter, mais ni de consommer, mais plutôt par curiosité et pour avoir des réponses à mes questions.

Qui est Ophélie Véron ?

Ophélie Véron est une chercheuse en sciences sociales, spécialiste des mouvements sociaux et militante pour les droits des animaux. Elle est également l’auteure du blog Antigone 21 sur lequel elle partage ses réflexions et conseils pratiques sur le véganisme. Elle a également écrit quelques ouvrages de recettes culinaires ainsi que des articles journalistiques et s’investit beaucoup pour la cause animale.

photo: Féminin Bio Ophélie Véron

Au départ je connaissais son blog pour l’avoir visité il y a longtemps au moment où je cherchais des recettes sans lait et œuf pour Mr Loulou. Je ne m’intéressais pas encore au végétarisme et encore moins au véganisme. C’est donc avec surprise que je découvre que derrière l’ouvrage et le blog se cache une même personne avec une culture et un enseignement que je n’avais pas imaginé. Bien que je n’ai pas essayé à le savoir avant j’avoue. Je précise ceci, parce que je trouve que ses études, ses actions, ses connaissances et son parcours ont inévitablement une influence sur sa façon de parler, sur la manière dont le livre est écrit, et sur le poids de ses arguments… Enfin en ce qui me concerne.

Penser, manger et agir autrement

Au départ comme je le disais, j’ai commandé ce livre pour m’informer et en savoir plus sur le véganisme et le végétarisme. Je suis végétarienne depuis bientôt un an maintenant. Ce qui veut dire que je ne manque plus viande, poisson et crustacé. C’est un changement que j’ai opéré progressivement et dans lequel je me sens bien maintenant. Impossible de revenir en arrière, et plus je vois des reportages, ou lis des articles plus je me conforte dans mon choix.

Ce livre m’a permis d’en savoir plus sur l’exploitation animale. J’ai découvert des choses que je n’imaginais pas et j’ai réussi à aller plus loin dans ma démarche. J’ai ainsi renforcé ma décision au passage végétarien, et même ouvert une porte au passage végétalien.

J’ai arrêté de manger de la viande et des poissons progressivement. J’y ai beaucoup réfléchi et j’ai fait des essais…Puis un jour j’ai dit stop. Je me demande de quel droit nous pouvons traiter les animaux aussi et faire d’eux ce que nous voulons.  Je t’en dis plus dans mon article sur le végétarisme si ça t’intéresse.

La lecture du livre Planète Vegane m’a conforté dans ma décision et m’a même permis d’avoir de nouveaux arguments pour défendre mon choix. Et oui, car mine de rien j’ai souvent des questions: Pourquoi tu manges plus de viande ? Mais on a toujours mangé de la viande… Non pas que j’ai besoin de me défendre, mais je trouve ça intéressant de pouvoir débattre sur la chose, et parfois ouvrir une petite porte chez l’autre. Bien que je ne sois pas militante et que je ne cherche à influencer personne.

Je réfléchis au passage végétalienne suite à cette lecture. Car je me suis aperçue que l’exploitation animale va plus loin, et que derrière le fait d’élever les animaux pour leur viande, leur lait, leurs œufs, leurs laines… Ça donne lui à du spécisme (Le spécisme est la considération que des membres d’une certaine espèce aient des droits moraux plus étendus ou supérieurs à ceux accordés à d’autres espèces, notamment la considération morale supérieure que les humains accordent à leur propre espèce). Par exemple sais-tu que des coques sont broyées, car ils ne font pas d’œuf ? Et ce n’est qu’un détail parmi tant d’autres.

En plus de cela il y a un énorme impact écologique à « l’entretien’ des animaux. Les 2/3 des céréales cultivées sur terre sont destinées à l’alimentation des animaux. Mais avec toutes ces céréales, nous pourrions avoir plus à manger qu’avec la viande issue de ces animaux. Les vaches c’est mignon, j’avais ma période collection de vache… Mais leur gaz est très toxique et mauvais pour la couche d’ozone. L’homme provoque des naissances pour avoir toujours plus de viande sans mesurer la totalité des impacts de cette production. À long terme nos enfants et petits enfants pourraient en souffrir.

 

Enfin voilà mon avis sur ce livre et que si tu as des doutes, ou tu as besoin de complément d’information sur le végétarisme ou le véganisme… Ce livre te permettra d’ouvrir les yeux et de mieux comprendre certaines choses. Tu y trouveras également des conseils pour t’organiser au quotidien, et combler les manques de protéines que tu pourrais avoir dans ton alimentation.

Ophélie Véron a une manière décrire qui facilite la lecture et la compréhension. J’ai presque lu d’un trait son ouvrage et je le conseille vivement. Alors si ça te dit d’en savoir plus, sache que le livre est dispo sur Amazon.

 

Et toi où en es-tu dans cette démarche ?

50 Commentaires

  1. Salut,

    Je n’ai pas encore lu ce livre mais il fait parti de ma liste.
    Pour avoir fait le pas vers une alimentation vegetalienne, je peux te dire qu’il est essentiel de lire ce genre d’ouvrage afin de se conforter dans son choix (la pression de la société fait que certains abandonnent) et donne des arguments fiables, car on se retrouve souvent dans des situations où nos detracteurs ont des arguments totalement infondés et la plupart n’ont pas poussé leurs recherches assez loin pour nous clouer le bec. Leur montrer qu’on est plus informé qu’ils le pensent nous donne une longueur d’avance.
    Merci pour cet article
    Bonne continuation
    Tristan (un vegan totalement fou)

  2. Je n’ai rien contre le mode de vie de chaqu’un .. Par contre .. je trouve qu’il y a des tendances qui se démarquent de plus en plus. Quand le végan fera moins parler de lui il y aura autre chose en faites pour moi trop de personnes veulent être végan parce que c’est un effet de mode.. Je ne dis pas que c’est ton cas..

  3. Coucou,
    Je ne suis pas vegan mais c’est un livre qui m’intéresse car je suis vege à tendance vegan ahah ! C’est super important de lire les bons ouvrages car zapper les protéines c’est pas bon pour le corps et si on ne remplace pas la viande ou le poisson par quelque chose de protéiné on risque de perdre du muscle ! Puis faut peut être se supplémenter en B12 et faire des prises de sang de temps en temps. Beaucoup ont des carences quand ils deviennent vegan seuls, donc c’est important de lire les bons ouvrages pour ne manquer de rien 🙂
    Si je ne suis pas prête à être vegan, je consomme éthique en tout cas, en achetant Bio ou – encore mieux quand je le peux – chez de petits producteurs où je sais que les animaux ont été bien traités. En fait, c’est sur ce point qu’on devrait se tourner aussi car manger des œufs par exemple, si l’animal est bien traité, je ne vois pas le mal, mais chacun ses choix et ses convictions 😉
    Des bisous à toi !

  4. Je trouve ça très interessant comme style de livre, pour ma part j’ai tenté le végétarisme début d’année dernirère et malheureusement mon corps ne suis pas, je ne desepere pas, je limite au minimum les viandes, quand à devenir vegan je ne pense pas que je passerais le pas, même si je fais attention à ma conso également.

    1. La transition n’est pas toujours facile quand on veut le faire rapidement… le mieux est de ne pas se mettre la pression sur le fait de « sauter le pas » mais plutôt d’intégrer le maximum de plats végéta*iens au fur et à mesure (Planète végane insiste d’ailleurs là dessus). Par exemple pas mal de blogueuses véganes proposent maintenant des menus type pour une semaine qui sont équilibrés, pensés nutritionnellement pour éviter ces coups de mou. Après bien sûr selon son profil on va peut être devoir ajuster, consommer davantage de source de fer par exemple

  5. Coucou, je ne suis pas végane, et je ne pense pas le devenir. Par contre c’est un sujet qui m’intéresse, et notamment les modes de production et d’élevage. Je crois que ce livre m’intéresserait beaucoup. Merci pour la découverte ! Bises

  6. Ça a l’air vraiment intéressant comme livre et je trouve vraiment bien ce genre de mode de vie mais je suis pas encore prête meme si je m’autorise que le poulet et les œufs haha

  7. Hello 😀 ! Ton article est très intéressante parce que justement je me questionnes sur ce genre de sujet même si je ne suis même pas végétarienne. Peut être qu’un j’aurai le dé-clique ^^ En tout cas le livre à l’air très intéressant je le rajoute à ma PAL (:

  8. Je suis résolument omnivore, et c’est une démarche que j’ai réfléchis longuement, et pas du tout un mode de consommation par défaut. Je suis locavore par contre,et je n’achète de la viande ou du poisson que rarement mais toujours chez des producteurs que je connais. Et je n’achète rien, poisson, légumes, fruits ou autres, qui viennent d’en dehors de la France, ce qui est parfois (souvent) TRÈS contraignant, mais c’est vraiment la base pour moi de l’impact qu’on peut avoir sur le monde. Dans tous les cas, je respecte les choix alimentaires de chacun !

  9. Coucou . Un article intéressant . Une amie est végétarienne et je trouve bien ce mode de vie mais pour ma part, devenir végétarienne pas pour le moment . Un livre que je vais éventuellement lire pour mieux comprendre. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.