Quel avenir réservons nous à nos enfants, et petit enfants ?

Après avoir visionné un reportage sur Arte qui s’appelle  » Demain, tous crétins ? », j’en ai eu le ventre retourné. Le documentaire met en avant l’action des perturbateurs endocriniens sur l’homme et plus particulièrement sur les femmes enceintes et les enfants. Je suis tellement touché par ce que j’ai vu que j’ai ressenti le besoin d’en écrire un article.

Où va-t-on ?

Je lis des articles à droite à gauche, j’échange avec des personnes… et je découvre peu à peu que beaucoup de choses qui nous entourent ne sont pas forcément bonnes pour nous. Et là j’en entends déjà qui vont me dire: « Oui, mais il y a toujours eu des choses mauvaises et si tu t’arrêtes là tu ne vis plus ou tu ne manges plus. »

Combien de fois j’ai déjà entendu cette phrase ! Certes il ne faut pas tout voir en noir et l’avenir n’est pas blanc. Mais en essayant de mettre un peu de gris on se rapproche de la clarté et pour quoi ne pas atteindre un jour des teintes bien plus claires?  Ce que je veux dire par là c’est qu’il faut agir pour ne pas laisser les choses ainsi, et laisser les industrielles faire ce qu’il souhaite au profit de leur porte-monnaie et au dépit de notre santé et de celle de nos enfants et petits enfants…

La firme Monsanto

Je me souviendrais toujours du jour ou j’ai lu le nom de Monsanto sur une publication Facebook que j’avais faite montrant mon fils qui mangeait un pain industriel d’une marque connue. Je suis directement allé sur Google pour voir qui était Monsanto. J’y ai alors appris qu’il s’agissait d’une firme américaine très puissante qui possédé de nombreuse marque du quotidien et qui n’avait pas bonne presse. Pour cause elle avait participé à la fabrication de l’agent orange, cet herbicide très puissant qui avait été lâché par des avions au-dessus de la forêt vietnamienne durant la guerre. Celui-ci avait pour but de tuer toute espèce végétale et rendre visibles les soldats vietnamiens qui tentaient de se cacher. Sauf qu’avec le temps nous avons pu constater que le défoliant était en cause de nombreuse maladie et pas seulement chez les militaires. Monsanto a était condamné par la Cour suprême à ce sujet.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, tu connais peut-être le Roundup commercialisé par la firme depuis 1974. Ce fameux désherbant super puissant qu’il a était utilisé par un nombre incroyable de personnes allant de l’habitant lambda dans son jardin aux grandes industrielles sur leurs céréales… Aujourd’hui ce produit est interdit à la commercialisation, car il aurait des effets plus qu’indésirables sur la santé, sur les foetus et sur l’Homme de manière générale.

A l’origine du problème une molécule contenue dans le désherbant, il s’agit du glyphosate. Cette dernière serait à l’origine de nombreux cancer ou malformation. Il y a tellement de choses à dire et je ne m’étendrais pas sur le sujet. Mais si tu veux en savoir plus, je t’invite à lire le livre de Marie-Monique Robin « Le monde selon Monsanto »  si j’apporte le sujet de cette firme, c’est parce qu’aujourd’hui on retrouve les pesticides dans les produits que nous consommons. Pour faire simple, le fermier utilise du roundup, ou des OGM pour une meilleure productivité. Les agents toxiques sont imprégnés dans les céréales qui sont ensuite transformées pour être consommées. Pain, biscuits, sauce, épice…

L’industrie agroalimentaire

Et comme si ce n’était pas assez, les industrielles toujours en quête de rendement, et bien évidemment d’un meilleur gain, cherchent par tout les moyens à avoir des produits moins coûteux, plus attirants (couleurs, saveur, texture, conservation)… Et font appel à des additifs qui ne sont pas sans danger eux aussi. J’ai récemment acheté un livre en librairie qui m’avait interpellé. Celui-ci reprenait des aliments alimentaires par catégorie (laitage, biscuits, pain, céréales, gâteaux…) puis expliquait ce que l’on retrouvait dans chacun d’eux, ce qu’il fallait savoir et sur quel point porter notre attention lorsque nous sommes dans les rayons des magasins ! L’ouvrage classe les « bons » et les « mauvais » en fonction de leur valeur énergétique, des additifs et de la qualité des produits utilisés. C’est une bonne base et  il m’a permis d’apprendre plusieurs choses notamment sur les fameux E… qui sont ajoutés aux produits industriels.

Wikipédia n’est pas une science exacte, mais voilà la définition pour additif alimentaire:  On entend par «additif alimentaire» toute substance habituellement non consommée comme aliment en soi et non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique, au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu’elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant de ces denrées alimentaires .

Je pense que ça résume bien la chose. Ces additifs sont des produits issus de traitement chimique avec pour origine parfois des plantes, des insectes, des animaux. Des choses que tu n’imagines peut être même pas. Pour te la faire courte sache que certains sont faits à partir d’animaux incinérés, ou encore le E542 qui est un épaississant fabriqué à base d’os d’animaux et j’en passe.

Tu peux trouver la liste des additifs alimentaires et leur toxicité sur le site « Additifs alimentaires »

Les produits d’intérieur

Qui aurait pensé qu’une bougie, de l’encens, des désodorisants ou des crèmes hydratantes, parfum, savons…pouvaient également être nocifs? On en parle de plus en plus et la science fait ressortir de nombreuses questions quant à l’utilisation de ce type de produit. Notamment sur le fœtus, c’est pourquoi il est important que les femmes enceintes redoublent de vigilance pour donner toutes les chances à leur bébé d’être en bonne santé.

Les perturbateurs endocriniens

On retrouve dans cette appellation tous les agents chimiques qui interfèrent dans le système hormonal de notre organisme. Il s’agit de molécule que l’on retrouve dans toutes les catégories citées ci-dessus. Les molécules sont secrétées dans le sang par des glandes pour réguler le comportement de certains organes ou tissus. Ce sont elles qui régulent la croissance, la puberté, la température du corps, la faim, le sommeil, la libido… 

Il existe des perturbateurs endocriniens intentionnels. Comme la pilule contraceptive par exemple. Mais sais-tu que ces hormones sont rejetées en partie dans l’urine ou les matières fécales et se trouvent donc indirectement dans l’environnement ? Mais il existe d’autres perturbateurs à l’image du bisphénol A, du paraben ou encore du phtalate. Ces derniers sont présents dans de nombreux produits du quotidien (lunette, tickets de caisse, cosmétique…) et perturbent le système endocrinien malgré nous.

Certains additifs justement se trouvent dans les bonbons et médicaments comme le E171. L’UFC Que Choisir avait présenté la liste des aliments contenant ces nanoparticules. On retrouve le Dafalgan, les bonbons tête brulée pink, napolitain, chewing-gum, M&M’s.. Voilà pourquoi j’essaie de limiter la consommation de certains bonbon et autre gourmandise. Difficile de faire comprendre ça parfois, car les effets ne sont pas immédiats et qu’au fond on ne les voit pas. Mais je préfère avoir bonne conscience et savoir que je mets tout en oeuvre pour favoriser l’avenir de mes enfants.

 

Le lobbying des grandes entreprises

Impossible de penser autrement. C’est vrai je suis là as-t’expliqué qu’il y a des produits utilisés chaque jour par des paysans (OGM), que les industriels utilisent des additifs parfois toxiques dans l’alimentation, mais la cosmétique n’est pas en reste… Et que fait l’état ? Bein rien, ou pas grand-chose.

Monsanto a dernièrement eu une rallonge de 3 ans pour trouver une solution, alors que beaucoup attendaient une sanction plus lourde. Les cancers sont de plus en plus nombreux et fréquents, on a pu apporter des preuves scientifiques que certains additifs seraient des facteurs, mais rien ne bouge, tout prend trop de temps. Pas grave les laboratoires Bayer on fusionné avec Monsanto et cherchent de nouveaux traitements contre le cancer #ironie

Souvent quand je parle à droite à gauche ? Que j’explique mes craintes, mes actions et ce qui nous entoure on me dit: « Mais si c’est si mauvais, alors pourquoi ils ont le droit de les utiliser? » Et bien parce que le lobbying (la pression) exercé par les grandes entreprises, les investisseurs sont parfois si forte qu’il est difficile à un état de dire STOP. N’oublions pas que nous sommes tous humains, et que l’humain parfois n’arrive pas à voir plus loin que le bout de son nez.

 

Les alternatives et actions à mener

Rassure-toi je ne vais pas te parler de militantisme, car je ne le suis pas non plus. Je reste convaincu, peut être à tort, que chaque action, chaque petit geste à son importance et ses répercussions. Imagine que je dépose une goutte d’eau dans un verre. Il ne se passe pas grand-chose c’est vrai, mais si nous sommes plusieurs a déposé une goutte d’eau nous arriverons à faire déborder le verre avec le temps. Il ne faut pas baisser les bras et essayer de mener des actions au quotidien pour se préserver.

De mon côté voici les choses que j’ai mises en place ou que tu peux mener:

  • Je réalise ma propre lessive: Pour un soucie écologique, économique et pour quelle contienne uniquement ce dont une lessive a besoin et rien d’autre.
  • J’achète en gros: où du moins j’essaie. Car par chez moi ce n’est pas évident.
  • Je consomme Bio: tous les bios ne se valent pas, mais là c’est une autre histoire. Cependant l’industrie alimentaire bio garantit la non-utilisation de pesticide et très peu d’OGM ( 0,9%).
  • Je regarde les étiquettes: je ne connais pas tous les additifs, mais je me les suis notés dans mon portable pour vérifier si j’ai un doute. À force je sais quels produits ne pas acheter et ceux que je peux les yeux presque fermés. Après il existe une application mobile appelée Kwalito qui te permet de scanner en un clin d’œil le produit et de savoir s’il contient des additifs à risque. Je ferais un article prochainement pour te la présenter dans le détail.

Je pourrais te dire encore tellement de choses à ce sujet et approfondir plusieurs points, mais pour ce premier article du genre sur le blog je vais m’arrêter là et je t’invite à regarder le replay du documentaire qui m’a inspiré mon article, tant qu’il est encore en ligne. Le reportage montrait toutes les choses qui nous entourent et fond que nos enfants et leurs enfants sont de moins en moins intelligents. Le QI des enfants diminue d’année en année. Je sais pas toi, mais moi je trouve ça affolant. Le système scolaire est souvent remis en cause, mais le problème est peut être ailleurs.

Maintenant à toi de jouer.

58 Commentaires

  1. C’est dingue, on marche sur la tête ! Pour ma part, à part les féculents et les yaourts, je n’achète pas de produits industriels. On achète tout au marché mais pas toujours bio… Pour l’entretien de la maison, j’ai justement reçu de quoi faire mes propres produits moi-même et bio. Je vais tester ça car marre d’utiliser des trucs chimiques.

  2. chez nous pas de pesticide dans notre jardin ..mais on ne connais pas ce qu il y a dans l air helas ..c est aussi au consommateur d acheter differement …il y a tant de choses a faire moi je suis malade quand je vois autour de moi tous les jardins laissés a l abandon ..dans le temps on se serais battut pour avoir des terres a cultiver ..belle article

    1. Merci 🙂 Après les personnes aujourd’hui travaillent plus et ont ils le temps pour cultiver des jardins? Mais moi j’aimerais avoir un potager plus grand chez moi. Mais je n’ai pas les connaissances et du coup je me rabat sur le bio, et j’essai de faire au mieux avec ce que j’ai dans mon carré potager.

  3. Coucou beaucoup de choses sont cachées et beaucoup de médias nous disent pas toujours la vérité; perso je me prends pas la tête maintenant et je vis tout simplement le moment présent; j’ai été gravement malade l’année dernière du coup j’ai une autre vision des choses 😉

  4. Aujourd’hui dans notre vie quotidienne nous ingurgitons des produits toxiques pour notre corps. Il n’y a qu’a voir également tous les produits sur les étiquettes, c’est juste flippant. Il y a un développement incroyable des maladies!

  5. Tu as réussi à faire des efforts pour garantir un meilleur avenir et je t’en Félicite! J’y travaille aussi de mon côté mais j’ai l’impression d’etre Un minuscule poisson dans l’ocean De pollution et que ce que je fais ne sert à rien. Par moment ça me demotive

  6. Malheureusement, les scandales sont nombreux autant dans le passé, de nos jours et le seront encore dans le futur. On peut se montrer vigilant sur ce qu’on connait mais pour ce qui est encore caché ? Pas facile…
    On est soumis plus ou moins à un certain phénomène de mode dont les enfants sont très sensibles autant dans l’alimentaire que les jeux (merci la pub). D’ailleurs, il faudra aussi se montrer vigilant sur les écrans qui baissent le QI des enfants en plus d’abîmer la rétine.
    Bref, beaucoup de réflexion à avoir mais que deviendront les enfants dont les parents n’ont pas conscience de tout cela ?

    1. C’est vrai qu’il y aura toujours quelques chose. On est à l’abris de rien mais je préfère être vigilent sur ce que je connais déjà. C’est vrai que les écrans ne sont pas inoffensif il vaut mieux en limiter l’utilisation.

  7. Bonjour,
    nous avons également regardé ce reportage dont j’avais entendu parlé.
    Malheureusement, l’avenir de nos enfants ne dépend pas uniquement de ces produits chimiques qu’ils ingurgitent ou non. Chaque jour, nous prenons conscience que le monde ne tourne pas rond et cela depuis longtemps. Ca passe par la nourriture que nous avalons, l’air que nous respirons, les ressources que nous épuisons tout en vivant dans la croyance d’une croissance éternelle…
    Merci pour cet article qui permettra à certaines personnes de prendre conscience du monde dans lequel nous vivons et que nous laisserons à nos enfants si nous nous enfermons dans notre bulle de confort.

  8. Merci pour l’application,
    J’utilise clean beauty pour les produits de beauté,
    J’en peux plus de ces grosses firmes qui font n’importe quoi et de hauts placés qui laissent faire pour une question de fric ! pfff ou va t-on ? ça fait peur quoi !

  9. Coucou,
    Oh merci pour ce bel article ! Je vais imprimer les additifs et essayer de les éviter ! On ne sait pas tout malheureusement alors c’est vraiment bien d’aborder ce genre de sujets, bravo à toi !
    Gros bisous 🙂

  10. J’ai vu le documentaire moi aussi en replay. J’ai vraiment été choquée…
    D’un autre côté je pense qu’il y a aussi une grosse influence des technologies (qui ne sont malheureusement pas citées…). On ne réfléchis plus, on demande simplement à internet de le faire pour nous…

  11. Comme je te comprends… Et si chacun changeait même une chose de son quotidien, multiplié par des millions, quel impact! Je suis passée au steamer pour nettoyer les sols: aussi efficace que des produits ménagers finalement…

  12. Hhhh j’ai pas envie d’avoir d’enfants pour ces raisons… J’ai pas envie d’ajouter un petit être en plus sur terre, et qu’il galère pour des trucs auxquels il ne pourra rien faire, comme l’environnement complètement détraqué… 🙁

  13. Très intéressant.
    Nous avons décidé de ne pas avoir d’enfant, c’est plus que mûrement réfléchi et nous avons une liste de raisons interminables. Je n’ai pas honte d’avouer que l’avenir, la planète, la société et le devenir de tout cela freine aussi l’envie d’enfants. Bien trop peur de ce qu’on laisse.
    Et puis, nous sommes trop nombreux sur Terre, alors si nous n’en faisons pas, nous ne faisons de mal à personne ^^

  14. C’est vrai que quand on cherche un peu, on s’en rend compte qu’on est entouré par pas mal de mauvaises choses. J’avais commencé à me pencher sur le composants des produits de beauté et les pertubateurs endocriniens, c’est un peu compliqué d’ailleurs. Et j’aimerais bien faire plus de produits moi même, mais il faut avoir le temps :/

  15. Si tu savais comme je suis d’accord avec tout ce que tu dis…
    Si on continue comme ça, on fonce droit dans le mur c’est clair et net, on ne peut pas directement agir contre les industriels, mais si on le fait indirectement, on pourrait mettre le souk, en consommant différemment on pourrait les secouer, mais maintenant il faut que beaucoup de monde se réveille…

  16. ah ça ! Mosanto c’est une grande cacagne.
    Pour ma part je fais parti de ses gens qui achetent indus car pas le temps de cuisiner, mais en achetant indus je regarde toujours les étiquettes et franchement on peux trouver du pratique de bonne qualité sans ce ruiner.
    Pour tout les produits frais je priviligie les marchés avec les producteurs locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.