Je suis Hypersensible et alors

Émotivité n’est pas synonyme d’hypersensibilité. Justement, ce trait de personnalité que l’on juge trop vite et qualifie souvent à tort de faiblesse est peut être finalement une force !

Je suis sensible et j’assume

Je crois que j’ai toujours eu ce que j’aime dire « la larme facile ». C’est vrai pour un film, une chanson, même une pub un peu triste, je n’arrive pas à retenir cette larme qui coule sur ma joue. J’ai l’air plus forte que ça, mais là vraiment non j’assume, je n’arrive pas à retenir mes larmes. Je me sens immédiatement touché par ce genre de message triste, je me mets à la place de la personne et ressens leur chagrin. Mais pas que …

Je suis cette personne touchée en plein cœur lorsqu’on lui dit quelque chose. le moindre petit reproche aussi bien formulé soit il va avoir un impact inconsidérable chez moi. Pourquoi ? Et bien parce que j’essaie toujours de bien faire les choses, de penser à tout, de ne pas laisser de place à l’imprévu et de satisfaire tout le monde. Que du coup lorsqu’on peut me faire une réflexion et bien je m’en veux. Je m’en veux de ne pas avoir était parfaite. ,Mais Mer… Pourquoi devrais-je être parfaite ? Qui est parfaite ? Personne ! Je suis si exigeante avec moi-même et ce flot d’émotion ne peut s’évacuer qu’avec des larmes. 

 Ce que je considérais comme sensible est le fait de ressentir si facilement cette envie de pleurer autant devant la télé que lorsque qu’on me dit quelque chose parfois, était pour moi une faiblesse. Une porte ouverte aux agressions. On peut me toucher par ce bien je suis donc vulnérable. Il ne faut pas pleurer, garder ses larmes et rester forte, ne pas montrer ses émotions… Mais après un travail sur moi et une lecture dont je te parle plus loin dans cet article, j’ai compris que l’hypersensibilité était bien plus que ça, que c’est un atout et que je devais la voir comme une force.

Je suis sensible, mais pas faible

Mais oui ce n’est pas parce que je suis en mesure de ressentir des sentiments que je suis faible et une proie facile aux moqueries et à la méchanceté. D’ailleurs pourquoi voudrait t’on me faire du mal ou me blessés si je n’en fais pas autant aux personnes autour de moi. Je suis une fille, je pense, bien élevée. Mes parents ont toujours mis un trait d’honneur à parfaire mon éducation, et bien que parfois je peux avoir l’air hautaine (si si je suis sûr que plus d’une personne pense ça de moi et j’en reparlerais dans un prochain article) ceci n’est en faite qu’un autre moyen de me protéger et cache en faite une grande timidité.

Ce tout m’a jusque là laissé penser que je devais me cacher et cacher ces émotions, car je ne les voyais pas chez les autres.

Chacun est différent et Dieu merci sinon nous serions tous de gentil petit mouton identique. Un peu à l’image d’un film dont j’ai oublié le nom où toutes les personnes étaient rassemblées par trait de caractère. Alors qu’en fait ce qui est mieux, c’est la diversité, et être sensible ne fait pas de nous des faibles.

A fleur de peau

Cette expression date du XIVe siècle pour signifier à la surface de la peau. Au sens propre c’est une sensation sur la peau qui provoque une réaction physique par exemple la chair de poule. Mais au sens figuré, celle-ci veut dire réagir exagérément à la moindre chose.

Je trouve que cette expression est en lien avec l’hypersensibilité, car le fait d’être très sensible nous rend plus vulnérables aux changements et aux choses qui nous entourent. Et tout ceci nous fait parfois réagir de manière excessive malgré nous. C’est vrai après tout pourquoi je pleur comme une madeleine pour un personnage qui meurt dans une série télé? Ma réaction est excessive et va me rendre nostalgique encore après la fin du film. Dans la même idée, un petit pic aura un effet ras de marée, et lorsque je m’énerve je peux le faire de façon démesurée également. Mais bon là je parle de cas extrême je ne suis pas une folle furieuse qui réagit excessivement à tout on est bien d’accord. Je parle uniquement des choses qui ont un impact fort sur moi. À côté de ça je suis sociable mdr.

 

Lecture sur l’hypersensibilité

À travers son livre, » Hypersensibles – Mieux se comprendre, mieux s’accepter: Transformer l’hypersensibilité en atout », l’écrivain Elaine N.Aron nous apprend qu’une personne sur cinq naît avec une hypersensibilité.

Elle donne la possibilité à chaque personne de mieux comprendre et d’analyser cette hypersensibilité. Chaque chapitre est résumé par des exercices et ce sera au lecteur de choisir ceux qui peuvent lui être indispensables. Ce que j’apprécié dans ce bouquin, c’est que l’auteur met en avant des valeurs comme la tolérance, la compréhension, la créativité, la confiance en soi.


Dans ce livre, elle nous propose des résultats basés sur des recherches vraiment concrètes. Tu pourras ainsi découvrir des tests permettant aux lecteurs de tester leur sensibilité. On y trouve également des exemples afin d’assister les hypersensibles dans leur quête de soi grâce à des expériences vécues par d’autres. Et enfin, il y a divers exercices afin de puiser toute sa force, de ce que les autres considèrent comme un point faible : l’hypersensibilité.

Elle aborde chaque aspect de la vie afin de définir ce qu’est l’hypersensibilité. Elle y parle de la vie professionnelle, de la vie familiale, de la relation avec autrui, de l’enfance entre autres. Si tu recherches de bons conseils pour avancer dans la vie, ce livre a tout ce qu’il vous faut ! Un recueil de pensées positives pour te donner un bon coup de fouet pour être positive en tout temps.

Au final, ce livre est conçu pour permettre aux hypersensibles de mieux aborder leur quotidien. Et surtout d’utiliser l’hypersensibilité à des fins positives dans leur vie professionnelle et personnelle. C’est un livre que je te conseille vivement !

Ce que j’ai aussi appris dans ce livre, est le fait que la sensibilité ne se limite pas à l’humeur, mais que ceci touche les sensations et le ressentie des choses qui nous entoure et qui font partie de nous. C’est en lisant ce livre que j’ai compris des choses sur moi, que j’ai compris pourquoi je savais des choses sur moi et mon corps que d’autres n’avaient jamais remarquées ou ressenties sur eux.

L’hypersensibilité n’est pas uniquement liée à l’humeur

L’hypersensibilité c’est être à l’écoute de tout, analyser les situations, le ressenti, les odeurs, la lumière, les douleurs… On me demande souvent, mais comment tu as su ? Comment tu as remarqué ? Comment ….? Et bien finalement c’est grâce à cette force que je cultive depuis des années maintenant. C’est grâce à ce que j’ai toujours vu comme une faiblesse qui finalement fait ma force.

Je ressens les personnes, j’arrive à les cerner à comprendre leur façon d’être et à en sortir des traits de caractère. Je n’y prête pas souvent attention et finalement je m’aperçois après coup que si je m’étais écouté j’aurais pu anticiper certaines choses. Maintenant avec le temps et le fait que je prends de l’âge (Je me comprends hein), et bien j’ose plus assumer mes idées et mes sentiments.

Maintenant tu en sais un peu plus sur moi et sur l’hypersensibilité qui est en faite une grande force.

Mais toi comment te perçois-tu ?

 

27 Commentaires

  1. C’est un sujet très complexe. Je pense être hypersensible. Je l’ai rejeté, pas compris, parce que je trouvais cela tellement encombrant et épuisant. Et puis finalement, je commence à entrevoir les côtés positifs. Je vais lire certains bouquins pour y voir plus clair…

  2. Hello, je suis comme toi, très sensible pour certaines choses (genre je pleure au moindre truc devant un Disney), et pourtant je suis quelqu’un de fort. Je pense que c’est signe qu’on est très intelligentes hihi ! Au niveau du caractère, j’aimerais m’emporter moins envers mon mari qui m’énerve facilement (le pauvre), et j’aimerais être un peu moins cash car, quand j’ai bu un verre de trop, je peux facilement avoir des discussions enflammées lol

    1. Ahh mais oui un beau signe 😉 C’est pas toujours facile de gérer son caractère et ses réactions. Pour ton mari, moi c’est pareil et il parait que c’est lorsqu’on aime qu’on a plus de facilité à s’enflammer ou s’énerver avec quelqu’un.

  3. Salut toi !! J’ai lu attentivement ton texte et c’est fou comme je me retrouve dans tout ce que tu dis ! Je suis moi même hyper sensible, émotive, souvent à fleur de peau! J’ai pourtant fort caractère, ça on ne peut pas dire le contraire mais selon ma fatigue, mon humeur du moment je peux très facilement craqué, et je te parle même pas quand j’ai mes règles! Ah les hormones! Le livre que tu nous proposes en fin d’article pourrait très certainement m’intéresser, je vais aller voir ça !! des bises !

  4. Je me retrouve complètement dans ta description. J’ai souvent cherché à cacher cette hypersensibilité. Je l’ai souvent vu comme une faiblesse. Encore aujourd’hui je le vis parfois difficilement, mais je commence à comprendre que je ne suis pas la seule, et que ça fait partie de moi.

  5. As-tu déjà entendu parler de l’ennéagramme ? Il s’agit d’une grille de lecture qui permet de mieux se connaitre et comprendre aussi les autres. Ca pourrait certainement t’intéresser. 🙂

  6. Coucou,
    J’ai eu une période d’hypersensibilité lors de ma grossesse il y a 6 ans de cela. Et depuis que je suis maman, mes émotions sont décuplées. La crainte qu’il arrive quelque chose à mon loulou en permanence par exemple. Mais je ne le définirai pas comme une hyper sensibilité à l’extrême, qui peut devenir handicapant. En revanche, on peut apprendre à gérer certaines réactions, telles que le stress et l’anxiété. Pleine conscience, méditation, sport de combat… à chacun sa méthode, moi c’est dans la prière et la méditation (je suis chrétienne pratiquante), que je trouve ma sérénité. Merci de nous avoir partager ça.

  7. Hello !!

    Alors je me retrouve dans tes mots, je suis une vraie hypersensible, la seule chose que je n’ai pas c’est ce fort caractère… De ce faite, je laisse beaucoup de choses m’affecter et je faiblis très vite. J’ai d’ailleurs une personne qui a joué sur cette sensibilité, cela fait plus d’un an et je n’arrive toujours pas à « m’en remettre ». Je t’avoue que maintenant j’ai du mal à faire confiance et à me livrer de peur que ça recommence. Je pense que je vais essayer de lire l’ouvrage dont tu nous parles, peut-être m’aidera-t-il car au quotidien ce n’est pas toujours facile à vivre…

  8. Donc, là c’est clair, je peux poser des mots sur moi aussi et je peux dire que je suis sensible.. Je pleure dans toutes les situations que tu as parlé, et même des fois en écoutant quelqu’un parler en réunion.. Je pense qu’effectivement, j’apporte trop d’attention aux autres pour souvent avoir rien en retour.. Il faut que j’apprenne à me détacher de pleins de choses

  9. Je suis aussi quelqu’un de sensible, mais pas hypersensible et je me reconnais dans certains traits dont tu parle. Se mettre à la place des autres, ressentir les choses à leur place, tout analyser, vouloir trop bien faire les choses. Je prenais ça aussi pour une faiblesse, mais chacun est comme il est. On n’est pas parfait 😉

  10. Je suis hypersensible et surtout j ai un fils qui l’ai et je peux dire que ce n est pas de tout repos. La moindre de ses émotions est décuplée et du coup, je réagis trop. J essaie de prendre du recul. Mais parfois c’est compliqué…
    Je vais aller voir ce livre. Merci…

  11. Merci pour ce joli article !
    Même lorsque l’on a compris et que l’on commence à accepter cette singularité, c’est rassurant de voir que l’on est pas seul et intéressant de lire le ressenti d’autres personnes.
    En tout cas je me reconnais complètement dans ton témoignage et j’essaierai encore plus de voir le positif et d’en faire une force !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.